Les Mardis Cyclistes de Lachine
11 Juin 2019
Les Rencontres Inspirantes
16 Août 2019
Show all

🏆Coupe du monde🏆 – Baie-Comeau 2019

Première course de complétée! Ce que je vois, c’est le résultat du travail fait à l’arrière scène, des gens avec qui je bâti ce genre de performance. Toujours un peu nerveuse au départ, ça s’est estompé aussitôt que le signal a été donné. Après ça, impossible de revenir en arrière, il fallait y aller.

La température était de notre bord, comparativement à mes coéquipiers et coéquipières qui ont dû composer avec la pluie hier! Fort heureusement, personne n’a subi de chute!

Remporter une course à la maison, c’est toujours spécial parce que les gens nous transportent. La performance d’aujourd’hui est le résultat de cette énergie que les gens nous transmettent et l’exécution d’un plan qui a été bien construit et pratiqué des dizaines de fois. Je suis fière de ce qui a été accompli aujourd’hui, d’autant plus que c’est à la maison!

Avant de commencer l’activation, je prends quelques minutes pour me ramener au moment présent
Un moment de fierté
Il y a beaucoup de gens derrière cette performance!

Le défi de ce parcours de 9.2km est une belle montée de 1.2km, à environ 6-7% de moyenne. Le secret est de ne pas paniquer, changer de braquet au bon moment, c’est-à-dire quand ça commence à être difficile d’avancer et de se rappeler de tourner les jambes. En utilisant la « granny gear », les jambes ne sont pas étouffées par une cadence trop lente.

Évidemment, il faut aussi la descendre cette côte! Garmin a enregistré une pointe de vitesse à 66kmh. Avec le virage à 90 qui se trouve au bas, la vitesse diminue pour bien prendre le virage en toute sécurité.

Tout au long de la course, mon idée était que je ne voulais pas me faire rattraper, mais je voulais idéalement rattraper au moins une personne. Est-ce que j’ai le contrôle là-dessus? Absolument pas. Aussitôt la pensée venue, aussitôt que je me ressaisi et poursuite ma route. Lorsque j’ai rattrapé la néo-zélandaise, ça m’a apaisé un peu et enlevé un peu de pression. En rattrapant la chinoise, je savais que c’était dans le sac. Il y a eu beaucoup de pensées positives malgré la difficulté. C’est en trouvant la clé qu’on continue d’avancer!

Il reste du travail à faire pour passer sous la barre des 31 minutes!

Merci pour tous vous encouragements et vos bons mots! 😀 La route vers Tokyo 2020 se poursuit!! 😀

Liens vers d’autres articles:

Le Manic

Fédération Québécoise des Sports Cyclistes

Marie-Claude Molnar
Marie-Claude Molnar
Athlète paralympique en cyclisme sur route et piste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.